De retour dans la capitale pour un show à l’Olympia le 02 Novembre dernier, Martin Solveig nous a offert une performance grandiose qui nous a transporté dans son univers décalé.

Une entrée épique

Les lumières s’éteignent, le son augmente petit à petit quand soudain les paroles autotunées du célèbre titre « My Love » résonnent dans la salle. La scène illuminée mais vide laisse le public en haleine pendant quelques secondes. Puis, de nombreux cris au milieu de la foule : Martin se fraye un chemin parmi son public pour arriver jusqu’au crash barrière: une entrée épique!

DJ ou performeur?

Une fois arrivé sur scène, on se rend compte que c’est lui qui chante! Quel plaisir de le voir autrement que derrière ses platines. Pour l’accompagner, deux danseurs, une femme et un homme, le rejoignent assez rapidement et nous offrent une performance artistique au travers de leurs différentes chorégraphies. Véritable performeur, le Martin Solveig passe plus de temps en interaction la foule que lors de ses sets un peu plus classique. L’ambiance intimiste de l’Olympia permet une symbiose entre l’artiste et ses fans.

Voyage voyage..

Entre chaque sons et/ou mashup de sons les plus connus du DJ, la scénographie change et la salle se retrouve plongée dans une ambiance différente. Grâce aux écrans géants qui nous transportent dans une jungle, une plage ou encore dans les tropiques, nous comprenons que tout a été préalablement pensé. Minutieusement travaillé, le show ne laissait aucune place à l’improvisation et au laissé aller, ce qui s’est particulièrement ressenti à la fin.

C’est la faim et on reste sur notre faim !

En harmonie avec son public, Martin Solveig nous remercie d’être là et de le supporter depuis tout ce temps. Face à lui, c’est un public intergénérationnel qui lui sourit et profite des derniers moments. Sur l’international succès « Intoxicated », nous profitons du dernier drop et des derniers remerciements avant que les lumières s’éteignent. Malgré les acclamations du public et les demandes de rappel, la rideau se ferme doucement..

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire